L'Equation africaine de Yasmina Khadra

Publié le par isabelle corbo-zbinden

http://static.lexpress.fr/assets/265/poster_135696.jpg

Le roman:

Kurt Krausmann, le narrateur, est médecin à Francfort. Fou amoureux de sa femme, la belle Jessica, il la retrouve un soir gisant dans sa baignoire : elle s'est donné la mort en ingurgitant deux boîtes de somnifères. Afin de l'aider à surmonter son chagrin, son meilleur ami Hans Makkenroth, un riche homme d'affaires, veuf lui aussi, qui s'est lancé dans l'humanitaire depuis le décès de son épouse, lui propose de l'emmener sur son voilier jusqu'aux îles Comores à l'occasion d'une mission. Au large des côtes somaliennes, leur bateau est assailli par les pirates. Kurt et Hans sont enlevés puis transférés dans un campement clandestin. Entre les dures conditions de détention et la proximité dangereuse avec des mercenaires sans pitié, c'est le début d'une descente aux enfers...  Yasmina Khadra raconte cette fois l'irrésistible transformation d'un Européen et célèbre la grandeur d'un continent livré aux pires calamités

Yasmina Khadra

Yasmina Khadra est un homme fier. Il écrit des romans à grand succès. Il est traduit dans beaucoup de pays. C'est une célébrité qui gagne pas mal d'argent. Si vous ne le saviez pas, il vous le fait comprendre.

Cet homme fier n'a pas été écrivain toute sa vie. C'est une vocation tardive. Avant, il était militaire. Il a servi son pays, l'Algérie. Son passé, il l'a raconté dans ses livres. Mais sans doute n'a-t-il pas tout dit. Il y a des zones d'ombre dans sa biographie. Là commence le paradoxe. Le sourire de Yasmina Khadra est celui d'un enfant, il y a une innocence dans les personnages qu'il met en scène, de la naïveté dans les aventures qu'il imagine, et pourtant, on le pressent, l'homme qui est assis là et qui parle de son travail d'écrivain n'est ni innocent ni naïf.

 

Biographie

Yasmina Khadra, révèle dans un entretien au Monde des Livres que sous cette identité féminine se cache un homme. Dans L'écrivain, paru en 2001, le mystère est entièrement dissipé. Yasmina Khadra s'appelle de son vrai nom Mohamed Moulessehoul, qui a déjà publié sous ce nom des nouvelles et romans en Algérie. Officier dans l'armée algérienne, il a participé à la guerre contre le terrorisme. Il a quitté l'institution en 2000, avec le grade de commandant, pour se consacrer à sa vocation: écrire. Il choisit de le faire en français. 

Publié dans critiques de livres

Commenter cet article